les cahiers du mecas
Volume 8, Numéro 1, Pages 51-58

Lien Social, Socio-économie Foncière Et Habitat En Milieu Urbain Camerounais

Auteurs : Yomb Jacques .

Résumé

L’objectif de cette recherche est d’évaluer le lien social dans la production de l’habitat en milieu urbain camerounais dans un contexte marqué par une domination d’acteurs urbains pauvres et en quête d’amélioration de leurs conditions de vie. La problématique se résume dans l’interrogation suivante : Comment pouvons nous rendre compte de la production participative de l’habitat en milieu urbain camerounais quand les politiques y relatives mises sur pied par l’Etat et ses institutions spécialisées sont hors de portée de la majeure partie des habitants des villes que sont les pauvres ? Autrement dit comment peut-on produire un lien social coopératif dans la production de l’habitat formel alors que le foncier est une rente et l’auto construction étant la règle des pauvres urbains ? Bref, Comment des habitations spontanées peuvent-ils prospérer en milieu urbain en dépit de la réglementation existante ? La méthodologie repose sur une méthode essentiellement quali-quantitative, soutenue majoritairement par des entretiens de terrains. L’analyse repose sur les théories du lien social et du développement participatif. Les résultats montrent que la production de l’habitat en milieu urbain camerounais est dominée par les constructions informelles. En conclusion, seule une prise en compte des pauvres par un investissement massif et social de l’Etat et l’assouplissement des lois sur l’habitat passant par le contrôle du foncier en milieu urbain peut conduire à la production des villes durables.

Mots clés

Lien social, aménagement urbain, acteurs urbains, politiques d’urbanisation, exclusion sociale, pauvreté, habitat