Cahiers de Traduction
Volume 4, Numéro 9, Pages 133-144

Le Transfert Culturel Dans La Traduction De La Poésie Chantée Amazigh Vers Le Français

Auteurs : Khelil Lamia .

Résumé

Traduire la poésie est l’exercice le plus éprouvant auquel est confronté le traducteur. Traduire entre deux langues/cultures très différentes telles le Tamazight et le français accentue la difficulté de cette épreuve. Certains affirment qu’il est impossible de réaliser une bonne traduction tant sur le plan des équivalents sémantiques que sur le plan « d’équivalents sonores ». En mettant de côté les équivalents sonores, a qui certains théoriciens de la traduction n’accordent pas d’importance et préconisent même de les laisser de côté quand il s’agit de traduire d’une langue étrangère vers le français, le traducteur s’attellera a doubler d’effort pour rendre le sens le plus fidèlement possible. A défaut de rime, intonations, et esthétique le traducteur veillera à donner au lecteur du texte cible les mêmes expressions, les mêmes réflexions et mettre à sa portée, dans sa langue, les particularités des cultures et des langues qu’ils ignorent

Mots clés

Traduction de la poésie. Traduire le sens. Équivalence. Cultures différentes. Référent culturel