دراسات اقتصادية
Volume 4, Numéro 11, Pages 253-264

L’efficience Des Marchés Financiers

Auteurs : Najlaa Boughzala Mohamed .

Résumé

L’équilibre d’un marché peut éventuellement résulter d’offres et de demandes émanant d’opérateurs irrationnels et/ou mal informés ou, plus précisément, du fait que l’influence des opérateurs rationnels et informés ne soit pas déterminante. Dans de telles conditions le pria d’équilibre n’incorpore pas nécessairement toutes les informations potentiellement disponibles et joue de manière inefficacité son rôle dans l’allocation des ressources. Le concept d’efficacité du marché constitue la clef de voûte de l’ensemble de la théorie financière, qui remonte aux années 30. Après la seconde guerre mondiale, les économistes commencèrent à douter de la validité des méthodes de prévisions des cours boursiers. Ils opposèrent le modèle de la marche aléatoire de ces cours à l’idée selon laquelle les marchés sont caractérisés par des tendances haussières où baissières ; d’après ce modèle. La variation relative d’un cours pendant une période donnée est une variable aléatoire indépendante de toutes les informations disponibles en début de période. Ce n’est qu’ne 1970 qu’une formalisation plus précise due à Paul Samelson puis à Eugèe Fama a donné au concept d’efficience son acceptation actuelle.

Mots clés

L’efficience des marchés financiers