مجلة الواحات للبحوث و الدراسات
Volume 9, Numéro 2, Pages 755-768

L’impact De La Chute Des Prix Du Pétrole Sur Le Financement De ‎l’économie Algérienne

الكاتب : Talal Omrani . Rachid Toumache .

الملخص

L’investissement public en Algérie est considéré comme étant la ‎locomotive du développement économique dans la mesure où il joue un ‎rôle très important dans la stimulation de l’activité. Depuis ‎l’indépendance du pays en 1962, la croissance économique est tirée ‎essentiellement par la dépense publique (environ 30% du PIB) d’autant ‎plus que le secteur privé est de taille modeste et orienté vers le marché ‎intérieur.‎ Toutefois, le volume des dépenses publiques reste tributaire de la ‎disponibilité des ressources du secteur d’hydrocarbures, qui génère ‎actuellement près de deux-tiers (2/3) des recettes budgétaires, soulevant ‎ainsi le caractère trop rentier de notre économie. Cette dépendance des ‎recettes budgétaires à la rente pétrolière, s’est accentuée avec la ‎nationalisation du secteur pétrolier en 1971 et renforcée après le premier ‎choc pétrolier de 1973.‎ Ces recettes pétrolières, quant à elles, sont en stricte corrélation avec ‎l'évolution de la production ainsi que le prix du baril qui est fixé par le ‎marché international, ce qui pose sérieusement le problème de viabilité ‎et de vulnérabilité de la politique budgétaire qui émerge comme une ‎préoccupation majeure sur le moyen et long terme.‎ À la lumière de ce constat, nous essayerons dans le présent travail de ‎mettre en évidence la place et le rôle du secteur minier dans l’activité ‎économique en Algérie et par conséquent, la grande dépendance de ‎notre économie envers le pétrole ainsi que l’impact d’une chute de ses ‎prix sur le développement économique du pays, tiré par l’expansion ‎budgétaire, et les possibles solutions pour y faire face et réduire ses ‎effets.‎

الكلمات المفتاحية

Contre-choc pétrolier, Expansion budgétaire, Pétrodollar, Politique ‎budgétaire pro-cyclique, Effet d’éviction, Syndrome hollandais.‎