LANCOMNET
Volume 3, Numéro 3, Pages 134-151

La Société Inclusive Entre Réalité Et Utopie

Auteurs : Kacimi Lahlou .

Résumé

Rousseau écrivait, dans le « Contrat social » : « L’homme est né libre, et partout il est dans les fers ». Cette opinion s’est toujours vérifiée et se vérifie encore aujourd’hui. L’Histoire de l’Humanité est jalonnée d’un ensemble de phases réductrices ou privatives de la liberté de l’être humain, voire de son droit fondamental à la vie ou à une vie digne et décente. L’esclavage, l’ostracisme, les guerres de religion, l’apartheid, le nazisme, le colonialisme, les génocides et autres crimes contre l’Humanité sont venus s’ajouter à la pauvreté et aux autres facteurs physiques et psychiques, causes d’exclusion sociale. S’y ajoute la chasse aux migrants, alimentée par des concepts tels que la préférence nationale, les valeurs nationales, exploitées sans retenue à des fins politiciennes La réaction à cette déchéance programmée de l’être humain n’a pas manqué de s’exprimer et de s’organiser, par la révolte d’abord puis par des moyens plus pacifiques, soutenus par des courants de pensée humanistes. De nos jours encore, l’exclusion multiforme persiste, voire se régénère ici et là, suscitant de nouveau des réactions plus ou moins violentes, plus ou moins négociées, dans une sorte de cercle vicieux d’où se dégage ce sentiment d’impuissance à éradiquer les formes d’exclusion sociale de l’être humain. L’Algérie a connu, tout au long de son Histoire millénaire, de par sa position géographique de terre d’accueil, de rencontres et d’échanges, des occupations répétées, dont elle s’est affranchie depuis la plus haute Antiquité jusqu’à une période relativement récente. A l’instar des autre nations qui ont connu un sort identique, elle a du se reconstruire et porter son regard à l’intérieur de ses murs, pour, sinon abolir, du moins réduire au mieux les situations d’exclusion sociale. Des mécanismes juridiques et des cadres institutionnels internationaux et internes, aussi nombreux que variés, tentent de conjurer l’exclusion et de réaliser la société inclusive. Il serait intéressant d’identifier d’abord les causes d’exclusion ou de discrimination ainsi que les domaines de l’exclusion puis de passer en revue les mécanismes les différents mécanismes et cadres adoptés pour réaliser une société inclusive et leur impact réel. Nous arrimerons notre propos à un référentiel, composé de concepts tels que les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), Millennium Development Goals en anglais, qui sont au nombre huit, adoptés en 2000 à New York (États-Unis) par 193 États membres de l'ONU, et au moins 23 organisations internationales, qui ont convenu de les atteindre pour 2015, le Village global, la mondialisation et ses contraires : l’Antimondialisme et l’Altermondialisme, le mouvement des indignés, l’accord d’association Algérie–Union européenne et enfin la Déclaration de l’O.I.T. sur la justice sociale, qui sont en rapport topique avec la société inclusive.

Mots clés

La société, la réalité, utopie, mondialisation, Déclaration de l’O.I.T.