Revue d’études archéologiques
Volume 9, Numéro 1, Pages 4-12

Les Gravures Du Serkout, Une Expression Artistique Du Sahara Central

Auteurs : Ain Sebaa Nadjet .

Résumé

La région du Serkout, une des régions les plus sauvages de l’Ahaggar, couvre une superficie approximative de 7500 km2. Dernier contrefort montagneux à l’Est, essentiellement granitique, infiltré par des filons microdioritiques ou microgranitiques, plus rarement schisteux, le Serkout a révélé quelques sites rupestres d’une surprenante richesse qui occupe l’échine et parfois les flancs de collines nommées ici « illassane » à gros éboulis de gneiss granitoïde. Quatre sites, In Tifinagh (Maître, 1968), Oued Eousséli et Oued Feyek (Blaise, 1956), TinTemeroualine (Aïn-Séba, 2001) y sont connus en bordure d’oued, un, Oued Tahaouhaout (Blaise, 1956), en altitude, une centaine de mètres au-dessus de l’oued, tous à des points de confluence.

Mots clés

gravure - serkout - expréssion- shara central