Aleph
Volume 4, Numéro 1, Pages 117-142

L’impératif Entre énonciation Et Discours Phraséologique : Production Et Interactions Structurelles

Auteurs : Lachkar Abdenbi .

Résumé

Ce travail, puisqu’il consiste à établir une description linguistique des expressions ordinaires et des locutions phraséologiques à forme d’un impératif, peut à la fois être vu sous un angle grammatical, étant donné que l’impératif est une phrase comme tout le reste des types de phrases, et sous un autre comme un acte du langage. C’est, d’ailleurs, pour cela que les analyses de cette modalité divergent selon les résultats obtenus. Pour Emile Benveniste, lorsqu’on parle de l’impératif, on a « affaire à une modalité spécifique du discours ; l’impératif n’est pas dénotatif et ne vise pas à communiquer un contenu, mais se caractérise comme pragmatique et vise à agir sur l’auditeur, à lui intimer un comportement. L’impératif n’est pas un temps verbal ; il ne comporte ni marque temporelle ni référence personnelle. C’est le sémantème nu employé comme forme jussive avec une intonation spécifique. On voit donc qu’un impératif n’équivaut pas à un énoncé performatif, pour cette raison qu’il n’est ni énoncé ni performatif. Il n’est pas énoncé, puisqu’il ne sert pas à construire une proposition à verbe personnel »

Mots clés

Proverbe, énonciation, impératif