مجلة المواقف
Volume 1, Numéro 1, Pages 93-96

Les Rites De Passage De L’impur Au Pur

Auteurs : Karima Benameur .

Résumé

Le présent travail s’inscrit dans est une recherche encore en chantier sur les systèmes rituels en Islam. Notre intérêt se Porte particulièrement sur le passage du profane au sacré ou plus précisément de l’impur au pur. Il n’est pas inutile de rappeler que les phénomènes religieux se rangent en deux catégories fondamentales: les croyances et les rites. Les croyances sont des états de l’opinion, et elles consistent en représentations. Les rites sont des modes d’action déterminés. Entre ces deux classes de faits, il y a toute la différence qui sépare la pensée du mouvement. Emile Durkheim, dit dans Les Formes élémentaires de la vie religieuse à propos de l’objet sacré ou plutôt de « la chose sacrée » que celle-ci est « par excellence celle que le profane ne doit pas, ne peut pas impunément toucher » (1960, p484) et il continue plus loin en disant que la mise en rapport du profane avec le sacré, réclame des précautions particulières. Cela veut dire que l’homme ; en passant du registre du profane, de l’humain, de l’impur à un autre registre qui est celui du sacré, du divin, du pur doit se mettre en condition physique et mentale pour effectuer cette transition, il fait appel aux rites et les exemples sont nombreux : -Le musulman qui entre dans une mosquée ( lieu sacré), - Le musulman qui touche le coran (objet sacré), - Le musulman qui se met à prier (situation sacrée)…

Mots clés

Le sacré; Lieu; Objet; Situation; Le musulman; Les rites; Le passage