مجلة المواقف
Volume 2, Numéro 1, Pages 51-62

Islam Et Identité Nationale Pendant L’entre Deux Guerres 1919 – 1939 En Algérie " El- Nahda Et Réactions Coloniales "

Auteurs : Messaouda Yahiaoui .

Résumé

Ce sujet est très sensible et suscite encore des débats jusqu'à nos jours car la colonisation européenne a considéré le colonialisme comme " une mission civilisatrice " or ce fût " une affaire de trafiquants mercantiles " comme l’écrit en 1930 un inspecteur du primaire Albert Truphemus qui démystifie les discours officiels lors du Centenaire d’Alger, « Nous nous louons d’être civilisateurs désintéressés... C’est le mensonge permanent, le mensonge grossier dont nous camouflons notre geste. Nous n’avouons jamais, ni aux autres, ni à nous-mêmes que c’est par gloutonnerie animale que nous avalons sans les digérer les colonies,0 l’Algérie, le Tonkin, la Tunisie, Madagascar, le Maroc. Tous ensemble, les grands blancs d’Europe ont bombardé la Chine avec des canons des bibles, des catéchismes, des chapelets et des scapulaires » ( TRUPHEMUS Albert.1931: 173) . Le système colonial a placé, en effet, dans un cadre conflictuel, des groupes sociaux juxtaposés, séparés par leurs passés, leurs origines, leurs croyances et leurs cultures : la société algérienne musulmane et la communauté européenne chrétienne issue d’immigrants de la rive nord du bassin méditerranéen à laquelle s’intègrent par le Décret Crémieux (1870) les Juifs séfarades surtout (enracinés au Maghreb). L’histoire qui en résulte est pleine de remous et de réactions.

Mots clés

Colonisation; Albert Truphemus; Algérie; Centenaire d’Alger; El- Nahda