cahiers de langue et de litterature
Volume 1, Numéro 10, Pages 247-259

Les Défis De L’enseignement D’une Langue étrangère Dans Le Contexte Plurilingue Africain: Quelles Approches Pédagogiques Pour Le Prof Du Fle Face Au Multilinguisme Scolaire Au Ghana ?

Auteurs : Agbéflé Koffi Ganyo .

Résumé

Cette contribution se propose de démontrer l’importance de la transition linguistique Langues nationales (LN)/Langue étrangère (LE) dans une perspective interactionnelle en milieu plurilingue africain (J. Poth, 1997), en prenant l’exemple du Ghana, pays d’Afrique dont l’anglais est la langue officielle. Mais en dehors de l’anglais, plusieurs autres langues (nationales et étrangères) se partagent paysage linguistique ghanéen. Le français en fait partie et est enseigné comme langue étrangère dans plusieurs écoles ghanéennes. Ainsi, face au contexte plurilingue du pays, le professeur de français au niveau primaire, secondaire ou même universitaire se trouve 247 confronté à la gestion de trois mondes linguistiques dans une seule et même classe. Il s’agit des langue(s) nationale(s) du pays, de l’anglais (langue officielle) et du français langue étrangère. L’enseignement/apprentissage du FLE dans un contexte comme celui-ci pose donc d’énormes difficultés pédagogiques et didactiques. En effet, la diversité des langues parlées par les apprenants constitue une difficulté pour l’enseignement/apprentissage du FLE. Mais à cela s’ajoutent d’autres difficultés telles que le manque de matériels didactiques et la pléthore des effectifs. Face à ces difficultés l’enseignant innove afin de pouvoir permettre aux étudiants d’apprendre la langue (P. Bange, 1996). Il donne l’occasion à l’apprenant de pouvoir passer de ce qu’il sait faire seul, à ce qu’il peut faire en collaboration avec les autres (Vygotsky, 1997). Ainsi, par approche communicative de contexte, basée sur une transition linguistique, le prof de français dans cette situation plurilingue s’offre un éventail varié de stratégies pédagogiques dans l’enseignement du FLE parmi lesquelles l’utilisation de plus en plus fréquente des TIC. Cette contribution nous donne l’occasion de partager non seulement notre expérience personnelle mais aussi de présenter les résultats d’une enquête transversale menée auprès de 30 enseignants du FLE des niveaux primaire, secondaire et universitaire au Ghana. La principale question que nous nous posons ici est la suivante : comment le plurilinguisme en milieu scolaire influence-t-il la pratique pédagogique du prof de FLE et quelles solutions possibles dans un contexte sociolinguistique diversifié en Afrique en général, au Ghana en particulier ? The objective of this paper is to outline the importance of transition between national languages (NL) and foreign languages (FL) within the framework of interactional perspective in multilingual Africa (J. Poth, 1997), taking the example of Ghana. Ghana is an African country whose official language is English; however several other national and foreign languages share the language landscape. French is one of these and is taught as a foreign language in many Ghanaian schools. Therefore, in this multilingual context, the French teacher at the primary, secondary or even the tertiary level is confronted with managing this triple language situation in the same class: Ghanaian national languages, English (the official language) and French (a foreign language). The teaching of French therefore poses many problems from a pedagogical and didactic point of view. Indeed, the mere diversity of languages spoken by the students is a difficulty for the teaching/learning of French as a Foreign Language (FFL). In addition there are other problems such as the lack of teaching materials and of resources. In such an environment, the teacher has to innovate in order to engage students in learning (P. Bange, 1996). He needs to enable the 248 student to move from what he knows how to do as an individual to what he can do in collaboration with others (Vygotsky, 1997). Consequently, using a communicative approach in context, based on linguistic transition, the French teacher in this multilingual environment uses a variety of teaching strategies including ICT. This paper gives us the opportunity to share our personal experience as well as the results of a cross-sectional research undertaken on 30 teachers of FFL at the primary, secondary and tertiary levels in Ghana. The main research question here is the following: how does multilingualism in schools influence the FFL teacher’s methodologies and what solutions are possible in a diversified sociolinguistic context in Africa in general and Ghana in particular?

Mots clés

Multilinguisme scolaire; Langues nationales; Transition linguistique; Enquête transversale ; Approche communicative de contexte. Multilingualism in school; National languages ; linguistic Transition; Cross-sectional research ; Contextual Communicative approach.