cahiers de langue et de litterature
Volume 1, Numéro 10, Pages 53-67

L’errance Dans La Nature Chez Jean Giono Et Jean-marie Gustave Le Clézio

Auteurs : Gnayoro Jean . Florent Romaric .

Résumé

L’errance se présente comme n’ayant aucune motivation précise. Elle est donc perçue comme oisive, inutile, au regard d’une pensée commune qui met à l’honneur la productivité. Néanmoins, avec Giono et Le Clézio, se dresse ici, une compréhension de l’errance dans la nature, au travers de leurs œuvres, où une inversion des présupposés se dessine, pour s’acheminer entre autres, vers l’ascèse et le ressourcement y afférents.

Mots clés

Nature, errance, Giono, Le Clézio, sociocritique.