مجلة المواقف
Volume 5, Numéro 1, Pages 41-51

Université Et Environnement Socio-économique

Auteurs : Mohamed Khemliche .

Résumé

Au lendemain de l'indépendance l'Algérie a hérité d'un système de formation précaire. En effet, le secteur de l'éducation se caractérisait par un manque flagrant d'infrastructures et d'encadrement pédagogiques et de formation. Cette dure réalité s'est conjuguée avec des taux d'analphabétisme des plus élevés (76% en 1966). Conscient de cette tragique réalité et du rôle prépondérant du secteur de l'éducation-formation dans le développement de la nation, l’Algérie a réservé une place de choix à la démocratisation de l’enseignement et de sa généralisation à toutes les franges de la population. Cette prise de conscience a été concrétisée dans l’ensemble des plans de développement qui ont succédé à l’indépendance. Depuis, on assiste à un flux très important des effectifs scolarisables. Les taux de scolarisation ont depuis évolués à une vitesse record. Parallèlement au développement du secteur de l'éducation, le secteur de l'enseignement supérieur a connu, lui aussi, une croissance considérable.

Mots clés

L'indépendance; L'université; Formation; Analphabétisme; Education