نفسانيات و أنام
Volume 2, Numéro 1, Pages 39-50

Entre Mémoire Oubliée Et Mémoire Retrouvée. La Question De La Transmission Intergénérationnelle Pour Les Descendants D’algériens De Nouvelle-calédonie

Auteurs : Oulahal Rachid . Guerraoui Zohra . Costa-fernandez Elaine .

Résumé

Terre coloniale, de bagne ou d’exil, et dont l’histoire fut longtemps taboue, la Nouvelle-Calédonie connait une phase de transition vers un referendum d’auto-détermination prévu en 2018. Les Calédoniens se trouvent face à un défi : se reconnaître dans, et à travers, une histoire commune pour se projeter vers l’avenir en formulant une identité et un projet collectif. La question de l’implication de l’appartenance culturelle plurielle sur les processus identitaires et interculturatifs de la personne y est d’actualité, en particulier pour les descendants d’Algériens en Nouvelle-Calédonie dont les ancêtres algériens ont été condamnés à la fin du XIXème siècle à des peines qu’ils devaient purger au bagne de Nouvelle-Calédonie. Nous proposons ainsi l’hypothèse selon laquelle le contexte actuel de la Nouvelle-Calédonie réactive des phénomènes identitaires auprès des descendants d’Algériens et qu’une identité interculturelle se construit autour d’une identité racine et d’une identité néo-calédonienne en devenir. L’analyse des données recueillies permet de valider notre hypothèse. La connaissance de leur origine permet de relier ces descendants à l’Algérie, pays de leurs ancêtres, mais aussi de les inscrire pleinement en Nouvelle-Calédonie, pays dans lequel leurs ancêtres sont aujourd’hui enterrés. Cet article se propose d’interroger la place de l’héritage culturel et identitaire transmis aux jeunes générations dans le cas des descendants d’Algériens de Nouvelle-Calédonie.

Mots clés

Transmission intergénérationnelle ; descendants d’Algériens ; Nouvelle-Calédonie ; mémoire