نفسانيات و أنام
Volume 2, Numéro 1, Pages 31-38

Aventure, Migration, Harga : Symptôme Ou Résolution ?

Auteurs : Bruyere Blandine .

Résumé

Je propose, dans ce travail, d’aborder les liens possibles entre violences et migrations, à partir d’une situation clinique qui a fait fonction de cas fondateur pour mon travail de recherche. Comprendre ce qui pousse à partir c’est poser la question de la pulsionnalité et des économies psychiques en cours dans les processus prémigratoires, et leur résonnances ensuite. Nous pouvons formuler l’hypothèse que la migration, contrainte ou volontaire, n’en reste pas moins l’expression d’une forme de violence inélaborée (inélaborable ?) au lieu de l’origine. Nous nous devons alors de questionner, pour comprendre, ce qui pousse à migrer ? Après une lecture rapide des contextes socioculturels de départ, nous explorerons la façon dont le sujet singulier, peut se constituer ou advenir, quand une part des dynamiques groupales originelles, sans doute par effet d’emboitement, fonctionnent sur les registres de l’emprise, de l’indifférenciation ? La migration n’est-elle pas alors un moyen de mettre en acte un vécu d’exclusion consécutif à un sentiment répété d’étrangeté du sujet au sein du groupe primaire ? La migration apparaît alors à la fois comme un symptôme d’une violence non métaphorisé, et tentative de résolution psychique par le déplacement qu’elle opère.

Mots clés

Violence – migration – symptôme - élaboration