Didactiques
Volume 7, Numéro 2, Pages 170-191

étude De L'implicite Utilisé Dans Les Interviews Du Journal Le Quotidien D'oran

Auteurs : Benaouf Fatiha .

Résumé

L’implicite c’est dire ce qu’on pense de façon indirecte, d’une manière qui nécessite un effort interprétatif particulier. Pourquoi ne pas rendre les choses plus explicites ? Nous avons remarqué que les journalistes utilisent l’implicite surtout avec les personnalités politiques afin de soutirer les informations car cette catégorie est connue par « le non-dit ». Poser une question explicite implique des fois un refus de répondre, mais l’implicite aide le journaliste au moins de se protéger, de se cacher, et de parler au nom du public. Cette remarque nous conduit à analyser la problématique suivante : quel implicite utilisent les journalistes dans les interviews ? Cet implicite est-il fondé sur l’énoncé ou l’énonciation ? Et quel est son effet sur la réussite de l’interview? Nous pouvons présupposer au début que les journalistes utilisent tous les types et les formes d’implicite fondé sur les énoncés da la phrase interrogative qui influence la réponse de l’interviewé. Notre corpus se compose de plusieurs interviews publiées dans le journal « le Quotidien d’Oran ». Alors c’est une étude quantitative et qualitative qui nous amène à conclure que les types et les formes sont choisis selon l’objectif du message des journalistes. Ainsi, l’implicite est fondé sur l’énonce et l’énonciation. Enfin l’implicite conduit l’interviewé à produire au moins un acte du langage qui est pour Austin « dire pour faire »

Mots clés

Les mots clés : Énonciation Implicite - interview – les actes du langage – signification