Didactiques
Volume 1, Numéro 2, Pages 53-71

Faire Lire Des Oeuvres Littéraires En Classe De Fle. Quel Art D’apprendre ? Avec Quel Dispositif-régime ?

Auteurs : Lefranc Yannick .

Résumé

Résumé : Les langues ne sont pas que des instruments pour les actions utilitaires et les conversations phatiques. Ce sont des formes de vie, et elles font partie des sociocultures historiques des peuples. Dans cette perspective anthropologique, lřarticle avance la thèse que lřenseignement du FLE doit considérer les apprenants non seulement comme des êtres de compétence et de performance mais aussi comme des êtres de désir et dřimagination. Cette richesse humaine semble occultée par la nouvelle didactique du CECR : celle dřun management appliqué dominé par la « néo-évaluation ». Lřart dřapprendre nřest-il que de lřingénierie ? Dans lřexpérience du FLE, les lectures des textes littéraires en français ont pourtant un grand rôle à jouer, dès le niveau débutant. Dans ce but, lřarticle définit les règles du jeu et les éléments dřun dispositif qui ne réduit pas le français à une langue de service, et qui traite humainement les œuvres littéraires et les apprenants. Au sein de cette « organisation du travail dřapprentissage », les apprenants ont le droit dřinterpréter les textes selon leurs intuitions. Peu à peu, le parcours dřapprentissage conduit à mieux comprendre les textes littéraires parce quřon les confronte aux reformulations et aux commentaires oraux et écrits qui circulent. Grâce à la médiation des œuvres et à la mutualisation des interprétations, la classe de FLE devient un espace-temps dřexpériences langagières où lřon interagit avec les autres, avec les textes et avec soi-même. Une forme de vie où les apprenants ont des chances de devenir plus heureux, plus intelligents et plus forts. Abstract: Reading litterature texts in EFL classrooms. Which art of learning ? With which dispositive/régime ? Languages are not only tools for utilitarian actions and phatic conversations, they are forms of life, and they are part of peopleřs cultural and historical societies. From this anthropological viewpoint, the paper puts forward the thesis that FLE teaching has to think of the learners not only as competence and performance beings but also as desire and imagination beings. This human wealth seems obscured by the CEFR new didactics: the one of an applied management which is ruled by the Ŗneo-evaluationŗ. Is the art of learning only some ingineering ? In FLE experience the readings of literary texts in French language have yet a major role to play, and from beginner level. With this aim in view the paper specifies the rules of the game and the elements of a dispositif which doesnřt reduce French language to a service language and which treats humanely literary works and learners. Within this Ŗwork organisation of learningŗ the learners are allowed to interpret texts according to their intuitions. Step by step the learning pathways will lead to a better understanding of the literary texts because they are compared with oral and written reformulations and commentaries which are circulating. Thanks to the mediation of literary works and the sharing of interpretations FLE class becomes a space- time of language experiences where you interact with others, with texts and with yourself. A form of life where learners are likely to become happier, smarter and stronger.

Mots clés

FLE, littérature, technologie culturelle, capabilité, reformulation libre.