مجلة العلوم الاجتماعية والإنسانية
Volume 9, Numéro 2, Pages 11-37

الخطر الصليبي الأسباني على الدولة الجزائرية ودور العثمانيين في التصدي له

الكاتب : شلالي عبد الوهاب .

الملخص

L’Algérie avait subit, après la chute de Grenade durant la fin du 15ème siècle, et le refuge des musulmans Andalous en Afrique du nord, pour échapper au calvaire des tribunaux d’inquisition qu’avait mis pour eux l’église intolérante espagnole, de grandes expéditions que les rois d’Espagne n’avaient cessé d’envoyer contre elle, durant trois siècles. Durant lesquelles, ils ont occupé ses principales villes côtières, et avaient imposé leurs volonté à ses gouverneurs, ainsi qu’aux princes divisés de Tlemcen. L’apparition des deux frères Urudj et Khair-Eddine, fils de Yakub sur la scène des événements, et les victoires qu’ils ont réalisé sur les envahisseurs espagnols et leurs alliés européens en Tunisie, Jijel, Mostaganem, Ténès, et Dellys, avait poussé les notables de la ville d’Alger a faire appel a leurs secours pour se débarrasser du traité humiliant que leurs avait imposé le roi Ferdinand d’Espagne. Alors ils se sont entraidés, pour faire face au danger de leur ennemi commun. Après qu’Urudj et son petit frère Ishak tombaient en martyrs en 1518, en défendant l’Algérie, Khair-Eddine continua son action jihadiste. Mais devant la permanence du danger espagnol, et la faiblesse de ces moyens militaires, il s’était mis d’accord avec les habitants d’Alger pour se soumettre au Sultan Ottoman, pour bénéficier de son appuis militaire. Aussi les villes d’Alger, Béjaia, Ténès et Mostaganem au Sultanat, se sont joignaient volontairement au Sultanat en 1519, et se sont devenu une régence ottomane, gouverné par des Pacha, désigné par la sublime porte. Ainsi elle est devenue forte, et possédait une forte armée de terre, et une puissante flotte navale, qui l’avaient permis de faire face au danger espagnole, et libérer les villes côtières de son emprise.

الكلمات المفتاحية

الدولة الجزائرية الحديثة، التحرش الأسباني، مسلمي الأندلس، العثمانيين