مجلة المواقف
Volume 10, Numéro 1, Pages 149-166

فرنسا وحروب الذاكرة

الكاتب : هــواري قبــايلي .

الملخص

Après la promulgation de La loi française du 23 février 2005, portant reconnaissance de la Nation et contribution nationale en faveur des Français rapatriés, une campagne politique et médiatique a était soulevée contre cette loi, pour son ingérencedans l’histoire coloniale, et son impact négatif entre les déférentes communautés de l’hexagone, et entre la France et ses anciennes colonies.et même vis-à-vis de ses citoyens issues de l’immigration d’origine maghrébine et africaine, qui ont considéré cette loi comme une atteinte sans précédent et une escalade très dangereuse, quiconque a suivi le cours des événement ne se doutait pas du grand rôle joué par le lobby pied noir a la promulgation de cette loi, profitant de l’absence total de la classe politique influente française entre autre la gauche qui a exprimer après, son refus a certaines idées promulgué dans cette loi. Et se qui attire l’attention en premier lieu le caractère dangereux de l’utilisation de l’histoire, la mémoire et la législation pour des fins purement politique, nonobstant les risques d’affrontement a l’intérieur entre les différents communautés de la même nation, et a l’extérieur avec d’autre nations qui partagent la même histoire et la même mémoire. Ce développement dangereux représente une violation flagrante de la liberté d'opinion et peut nuire a l'avenir de la recherche scientifique historique, ses événements qui viennent après une succession de lois et de décisions politiques avec le droit de réécrire l’histoire avec une lecture bien précise loin de la réalité historique, et en conséquent le législateur à usurpé le rôle de l’historien et trace les lignes rouges au historiens et chercheurs, bien que cela s’oppose contre les valeurs et les principes de la libertés d’expression.

الكلمات المفتاحية

La loi française; Nation; L'Histoire coloniale; L’histoire; La mémoire