LARHYSS Journal
Volume 14, Numéro 2, Pages 205-224

Analyse Expérimentale De L’état De Fonctionnement D’un Enrouleur D’irrigation (nord-ouest Tunisien)

Auteurs : M’sadak Y. . Manai A. . Ben Mabrouk A. . Hamza M. E. .

Résumé

Cette étude concerne le diagnostic du fonctionnement au champ d’un enrouleur d’irrigation en usage dans la délégation de Bou Salem, gouvernorat de Jendouba (Tunisie) et l’appréciation de la qualité d’arrosage réalisé. Elle comporte notamment l’évaluation de la répartition pluviométrique et le testage d’uniformité. Les essais conduits ont touché une gamme de vitesses du vent dominant de 1 à 8 m/s et une gamme de pressions de 1,5 à 2,5 bars. Le bilan de fonctionnement a révélé que l’irrigation par enrouleur assure une répartition pluviométrique assez bonne, qui est liée, d’une part, à la régularité de sa vitesse d’avancement, et d’autre part, à la performance du canon d’arrosage. Les résultats ont également dévoilé la sensibilité de ce système aux vents forts, dont la vitesse dépasse 4 m/s (coefficient d’uniformité de l’ordre 74% à une vitesse du vent égale à 4,1 m/s contre 84% à 1,6 m/s), et l’insensibilité du coefficient d’uniformité (écart de 4%) à la variation de la pression de fonctionnement dans la gamme 1,5 à 2 bars. Nécessairement, le recours ultérieur à un tel système d’aspersion mécanisée, est une solution intéressante, étant donné sa bonne efficience. Cependant, il faut stopper l’irrigation, en cas d’évolution du vent vers plus de 5 m/s.

Mots clés

Aspersion mécanisée, Enrouleur d’irrigation, Répartition pluviométrique, Vitesse d’enroulement, Coefficient d’uniformité.