LARHYSS Journal
Volume 13, Numéro 4, Pages 39-53

Suivi De La Coagulation-floculation Des Eaux Du Barrage De Djorf-torba (bechar) Par Ajout D’argile Et De Chaux, Etude Comparative

Auteurs : Benaichata M . Boukerroui A . Assouli M .

Résumé

L’objectif de la présente étude s’intéresse à l’influence des ajouts d’argiles sur le processus de coagulation-floculation des eaux de barrage de Djorf-Torba alimentant l’agglomération de Bechar (Sud-Ouest Algérien). Des essais jar test au sulfate d’aluminium et adjuvant de chaux d’abord puis additionné de deux types d’argiles, l’une provenant du gisement d’oued Khodir (sud algérien) et l’autre du gisement de Hammam Boughrara près de Maghnia (nord-ouest algérien) ont été menés sur les eaux brutes du barrage. Le suivi de la turbidité de l’eau brute ayant subie les deux types d’opérations de coagulation-floculations a donné des effets encourageants sur l’abattement de la turbidité. En effet, les résultats obtenues ont montrés que l’ajout de doses d’argile comprises entre 7 et 9 mg/ l i conduisent à des abattements importants de la turbidité ce qui permet d’atteindre le but de notre étude qui est une substitution de la chaux par l’argile. C’est la dose de 7 mg/l d’argile qui s’avère la meilleure et le calcul de rendement pour cette dose dans l’élimination de la turbidité a atteint une valeur supérieure à 96 % alors qu’il n’est que de 95.3 % en présence de chaux.

Mots clés

Coagulation, Floculation, turbidité, eaux de barrage, chaux.