LARHYSS Journal
Volume 13, Numéro 1, Pages 183-201

Perte De Capacite Dans Les Barrages Situes Dans Les Zones Arides Et Semi Arides. Cas Des Barrages De Gargar, Bouhanifia, Ouizert Et Foum El Gherza

Auteurs : Benfetta H . Ouadja A . Achour B . Remini B .

Résumé

La plupart des barrages sont soumis à une perte de capacité due essentiellement à trois phénomènes à savoir : les fuites d’eau, l’envasement des retenues et l’évaporation intense. L'étude de ces phénomènes s'avère d'une très grande importance, car ils peuvent mettre en danger la stabilité du barrage et réduire sa capacité utile. C'est le cas en particulier des barrages Gargar, Ouizert, Bouhanifia et Foum El Gherza. Implantés en zones arides où la ressource hydrique se fait de plus en plus rare. A cet effet, nous avons vu utile de présenter dans cette étude le bilan des pertes totales d'eau de ces barrages. Nous avons estimé les pertes en volume moyennes interannuelles pour le barrage de Gargar de 119,014 hm3, Bouhanifia 45,45 hm3, Ouizert 20,28 hm3 et Foum El Gherza avec 39 hm3 .

Mots clés

Pertes d’eau - Barrage - Envasement - Algérie.