مجلة الخبير
Volume 2, Numéro 12, Pages 176-189

L’entreprise Et Le Sport

Auteurs : Khelfaoui Lazhari . Bouchareb Rafahiya .

Résumé

L’entreprise s’est constituée progressivement comme le lieu par excellence du travail en tant qu’activité rémunérée et productive de biens et/ou de services marchands ou non marchands. Organisation à but lucratif dont l’objectif est de faire des profits, elle est dans nos représentations le lieu d’exercice du travail, lui-même associé à l’idée d’effort et de contrainte. Né en Angleterre au moment de la révolution industrielle, il désigne, ainsi, un ensemble d’activités mondaines (polo, escrime, lawn tennis, cricket, golf, la vélocipédie, les courses automobiles...) qu’il convient de pratiquer pour montrer que l’on appartient bien à la catégorie de la population qui n’a pas besoin de travailler. D’ailleurs, sur le plan étymologique, il vient d’un vieux mot français « desport » qui signifie « se divertir, s’amuser ». Le sport, au moment de son apparition, n’appartient donc pas à la sphère du travail et de la production mais bien à celle du loisir et de la consommation. Enfin, il s’effectue dans un cadre associatif et non dans le cadre de l’entreprise. Depuis environ deux décennies, ces deux mondes que sont l’entreprise et le sport ne sont plus totalement déconnectés. D’un côté, dans un souci de développement organisationnel, une logique de gestion s’immisce progressivement dans le champ sportif à différents niveaux [4][4] Cette thèse a déjà été abordée d’un point de vue marxiste... (première partie de notre article) rapprochant ce faisant les groupements sportifs du modèle de l’entreprise non dans leur finalité (faire des profits), mais dans leur mode de fonctionnement. De l’autre côté, on constate que certaines entreprises n’hésitent plus à instrumentaliser le sport pour rester compétitives (deuxième partie de notre article).

Mots clés

L’entreprise .sport