LARHYSS Journal
Volume 11, Numéro 1, Pages 135-154

Analyse De Phenomènes Hydrologiques Dans Un Bassin Versant Urbanisé: Cas De La Ville De Yamoussoukro (centre De La Cote D’ivoire )

Auteurs : N’guessan Kouamé A . Kouassi Amani M . Gnaboa R . Traoré Ks . Houenou Pv .

Résumé

Cette étude porte sur l’analyse des phénomènes hydrologiques à l’origine de la pollution des lacs aménagés de la ville de Yamoussoukro (Centre de la Côte d’Ivoire). L’approche méthodologique prend en compte l’analyse de la variabilité climatique (test de Pettitt et représentation graphique ), le bilan hydrologique (méthode de Coutagne, méthode de Thornthwaite, méthode de Tixéront-Berkaloff )et l’analyse comparative réalisée à partir des ETP et ETR mensuelles. Les résultats de cette étude ont permis de caractériser les principales manifestations de la variabilité climatique (1975-2009) observée depuis plus de trois décennies au niveau de la région de Yamoussoukro. Il ressort de l’étude que des conditions prolongées de déficits pluviométriques ont été mises en évidence avant 1992. L’après 1992, se caractérise par une reprise des précipitations sans pour autant atteindre les hauteurs pluviométriques d’avant 1970. La variabilité climatique se manifeste par une croissance monotone des températures de l’air. Le bilan hydrologique montre que la région de Yamoussoukro reçoit en moyenne 1137 mm de pluie chaque année et l’évapotranspiration réelle (ETR)est de 853 mm, soit près de 74,98% de la lame d’eau précipitée. La lame d’eau infiltrée est dans l’ordre de 70 mm, soit 6,15% de la lame d’eau précipitée. La quantité d’eau ruisselée est dans l’ordre de 215mm, soit 18,87% de la lame d’eau précipitée. La modification constatée sur les cumuls de hauteurs pluviométriques s’est accompagnée d'une modification de la durée des saisons pluvieuses. Une tendance au raccourcissement des saisons des pluies est donc mise en évidence dans la région de Yamoussoukro.

Mots clés

Variabilité climatique, bilan hydrologique, régimes climatiques saisonniers, Yamoussoukro, Côte d’Ivoire.