مجلة الاداب واللغات
Volume 7, Numéro 1, Pages 131-152

La Reformulation Dans Les écrits D’étudiants Biologistes : Entre Caractéristiques Et Entraves

Auteurs : Benaboura Wahiba .

Résumé

Occupant une place importante dans la transmission et l’appropriation des connaissances scientifiques (Catel, 2001), l’écrit scientifique en français, dans les universités algériennes, constitue actuellement un vecteur de la formation biologique. Il est employé dans la conception et la transmission des cours magistraux, la rédaction des polycopiés et des épreuves de contrôle. Or, ces écrits multiples et variés constituent des obstacles en compréhension et en production. Nous nous intéressons davantage au résumé du texte scientifique. Celui-ci, étant une activité complexe (Gnaoui 2008), il implique le respect de la règle de reformulation qui est déterminante pour la réussite de la mise en mots (Sprenger-Charolles, 1992). Pour vérifier si les étudiants en biologie réussissent à reformuler les divers genres discursifs spécifiques à leurs situations de formation (Delcambre, Lahanier-Reuter, 2012), nous recourons aux notions d’anaphores lexicales et grammaticales ainsi qu’à celles des paraphrases discursives (Mortureux et Petiot, 1990 et Mortureux, 1993). L’analyse du corpus constitué de tests de reformulation récupérés auprès d’un échantillon d’étudiants inscrits en parcours licence est effectuée grâce à des grilles adaptées afin d’atteindre l’objectif énoncé. Elle permet de mettre en relief l’utilité du recours aux conceptogrammes dans l’ordonnancement des idées et le passage à la mise en textes (Benaboura, 2017)

Mots clés

concepts - conceptogramme - discours scientifique - littéracies universitaires - reformulation.