Al Athar مجلة الأثـــــــــــــــر
Volume 11, Numéro 13, Pages 173-191

الرواد الأو ئا ل ومسألة تأصيل المسرح العربي

الكاتب : زباش سمية .

الملخص

Cet article porte sur les efforts divers effectués par les premiers dramaturges arabes, afin d’introduire l’art dramatique dans la culture arabe. Il s’agit là des trois précurseurs de ce qu’on peut appeler le théâtre arabe : Maroun El-Naqqach (Liban), Abou Khalil El-khabbani (Syrie) et Ya’qub Sanou (Egypte). En fait, l’histoire du mouvement théâtral dans le monde arabe, a débuté quand Maroun El- Naqqach a donné une représentation de « Albakhil », adaptation qu’il a faite en vers arabes de « l’Avare » de Molière. Après cette pièce, Al-Naqqach produit une deuxième pièce, intitulée, « Abou Al-Hassan Al-Moughaffal » inspirée des contes des « Milles et Une Nuits », première d’inspiration orientale. Mais cette première expérience s’est appuyée sur la base de traditions puisque les arabes ne possèdent pas une tradition théâtrale au même titre que les occidentaux. En général, le répertoire du théâtre arabe, s’inspire du théâtre européen, et cela nous permet de distinguer trois étapes : 1- La traduction 2-L’adaptation, qui substitue au milieu et aux personnages européens un milieu et des personnages arabes. 3- L’œuvre originale, bâtie sur la structure du théâtre européen. Elle s’inspire de la vie locale, de l’histoire ou des contes populaires arabes, surtout des « Milles et Une Nuits ».

الكلمات المفتاحية

*****