Nutrition & Santé
Volume 5, Numéro 2, Pages 81-88

Alimentation Et Maladie Chronique : Le Cas Des Patientes Diabétiques à Oran [diet And Chronic Disease: The Case Of Diabetic Patients In Oran]

Auteurs : Salemi Ouassila . Mebtoul Mohamed .

Résumé

Introduction. Les pathologies chroniques constituent la principale cause de mortalité des populations à l'échelle mondiale. Elles ont atteint des proportions alarmantes. Cet état de fait est lié à la transition épidémiologique qui a modifié le tableau sanitaire dominé par les maladies infectieuses et leur disparition progressive, et la prolifération des affections chroniques. Ce phénomène n'a pas épargné l'Algérie, où le diabète constitue l'un des problèmes majeurs de santé publique. Sur ce point, des études ont révélé une prédominance féminine du taux de diabétiques de par le monde et à l'échelle nationale, ainsi qu'un nombre de décès plus important. A contrario, un faible intérêt est constaté pour cette caractéristique liée au genre. En plus du traitement médicamenteux prescrit pour le diabète, des mesures hygiéno-diététiques sont préconisées, où l'accent est mis sur l'importance de l'apport nutritionnel dans le maintien de l'équilibre glycémique. Objectif. Dans cette optique, nous avons entrepris une étude socio-anthropologique, avec comme objectif principal de mettre la lumière sur la complexité de ces pratiques alimentaires. Méthodologie. Nous avons mobilisé une approche qualitative basée sur une vingtaine d'entretiens réalisés à domicile, avec des patientes diabétiques résidant à Oran. Résultats. Il en ressort l'influence des rapports sociaux de sexe sur les pratiques alimentaires des femmes diabétiques. Dans le choix des aliments, sont mis en avant les critères de l'appréciation du goût, du plaisir de manger et du sens du partage. Les habitudes alimentaires apparaissent ainsi comme des marqueurs identitaires très forts, imprégnés des traditions culinaires. Conclusion. Ceci nous amène à souligner tout l'intérêt que peut apporter une approche socio-anthropologique de l'alimentation chez les personnes atteintes de diabète. [Introduction. Chronic diseases are the leading cause of population mortality worldwide. They have reached alarming proportions. This is linked to the epidemiological transition that has changed the health picture dominated by infectious diseases, by the progressive disappearance of infectious diseases and the proliferation of chronic diseases. This phenomenon has not spared Algeria, where diabetes is one of the major problems of public health. Studies have revealed a female predominance of diabetes around the world and nationally, as well as a greater number of deaths. On the contrary, a low interest was observed for this gender characteristic. In addition to the medicinal treatment prescribed for diabetes, dietetic measures are recommended, where emphasis was placed on the importance of nutritional intake in maintaining the glycemic balance. Objective. In this context, we undertook a socio-anthropological study with the main objective of shedding light on the complexity of these food practices. Methodology. We have mobilized a qualitative approach based on twenty interviews, conducted at home, with diabetic patients living in Oran. Results. The influence of social gender relationships was noted on the dietary practices of diabetic women.The criteria of taste appreciation, pleasure of eating, and sense of sharing were highlighted in the choice of foods. Eating habits appeared as very strong identity markers, imbued with culinary traditions. Conclusion.This brings us to the importance of a socio-anthropological approach to diet in patients with diabetes.

Mots clés

Alimentation, Diabète, Pratiques culinaires, Oran, Algérie [Diet, Diabetes, Culinary practices, Oran, Algeria]