Iles d Imesli
Volume 2, Numéro 1, Pages 71-86

L'expérience Mauritanienne Dans L'aménagement Des Langues Nationales Pulaar, Sooninke Et Wolof

Auteurs : Diallo Moussa Amadou .

Résumé

La communication que nous avons l'honneur et le plaisir de vous présenter comportera deux parties. La première sera relative à la politique d'aménagement des langues en Mauritanie à travers les textes législatifs, juridiques et administratifs de 1959 à 1979. Dans cette partie, l'accent sera mis sur la réforme éducative de 1979 qui a permis aux langues nationales pulaar, sooninke et wolof d'être introduites dans le système éducatif national. Dans la seconde partie nous mettrons en évidence la volonté de l'Etat Mauritanien de faire des langues nationales des outils propres à tansmettre des connaissances scientifiques et techniques. Il s'agira de présenter les résultats des recherches dans ces langues ainsi que leur utilisation dans l'enseignement. Au préalable, nous faisons une rapide présentation de la Mauritanie qui est un pays situé en Afrique de l'Ouest. Elle est composée de quatre communautés linguistiques : les Arabes, les Halpoulars (Peuls), les Soninkés et les Wolofs. La communauté Arabe dénommée maure se divise en deux groupes ethniques : les Beydanes ou Maures blancs, les Haratines ou Maures noirs. Leur parler commun est le hassaniya qui est une variante de l'arabe classique. Il est à noter que dans certains milieux maures, on y parle également le berbère. Le terme négro-africain désigne la communauté Poular, Soninké et Wolof. Les Halpoulars (peuls), appelés aussi Toucouleurs, parlent le pulaar (fulfulde). Les Soninkés appelés également Sarakhollés parlent le sooninke. S'agissant des wolofs, ils parlent wolof. Les Maures occupent le Nord, le Centre et l'Est du pays. Quant aux Négro-Africains, ils occupent le Sud.

Mots clés

languages in Mauritania, language policy, language planning, legislation, legal, educational reform,