مجلة سيميائيات
Volume 6, Numéro 2, Pages 93-126

Transactions du centre et des marges Graffitis, photographie et lieu.

Auteurs : Yosra Zaghden.

Résumé

Comme discours de la ville, le graffiti serait abordé comme étant le déclencheur d’un nouveau discours sur la ville. Il s’agit dans cet article d’un traçage de la trajectoire hésitante du graffiti comme pratique extériorisée de l’art et de la ville auxquels elle retourne pour gagner de son esthétisme et perdre de son essence. Expulsé de l’art et persécuté de la société, le graffiti est accepté comme une activité inclassable, son indocilité indomptable l’amène pourtant à absorber l’art et la société comme centres contraints à le marginaliser. Les transactions s’avèrent complexes surtout quand intervient un autre paramètre loin d’être défini comme une entité anodine : le médium photographique. Entre ville, graffiti et photographie les échanges semblent être aussi complexes que féconds.

Mots clés

transactions; marges; graffiti; photographie; ville