مجلة الحكمة للدراسات الاعلامية والإتصالية
Volume 5, Numéro 9, Pages 172-191

المعالجة الصحفية لأخبار العنف ضد المرأة دراسـة تحليلـية لعينة من جريدة النهار اليومي

الكاتب : ياسين قرناني .

الملخص

Les informations relatifs aux crimes et à la violence ont connus une évolution considérables dans nos journaux, le traitement de ces informations n’est pas toujours objectif, il prend souvent un aspect alarmant et il manque généralement de professionnalisme. Cette fréquence, qui est à la fois considérable et alarmante a conduit a une sorte de banalisation de l’acte de violence contre la femme chez les électeurs en particulier et chez l’opinion publique en générale .par conséquent et avec le temps, ce genre d’informations est devenu du quotidiens des gens qui commence a s’habitué a tout ces histoire de violence jusqu’a , j’ai peur ,ils vont leurs paraitre normale ……malgré que c’est tout a fait le contraire . La violence contre la femme est un phénomène social qui a pris de l’ampleur au niveau mondiale, les statistiques enregistrent une évolution importantes, selon les uns, 52% des femmes palestiniennes subissent au moins une fois par années ces actes de violences devant 47 % en Jordanie qui subissent ces actes mais d’une façon durables. Aussi on trouve que 30 % des femmes aux états unis d’Amérique sont victime d’actes de violence de la part de leurs maries, 95 % des victimes de la violence en France sont des femmes, 8 victimes de violences sur 10 sont de femmes en Inde.60% des femmes habitants gaza et moins de 19 ans connaissent sans cesse des menaces physique et verbales plus des arrestations, des poursuites et d’emprisonnement. Additivement à cela on enregistre 40% des crimes commis contres les femmes sont faites par leurs maries, leurs copains ou quelqu’un de proche, selon toujours les mêmes statistiques le taux de la violence contre les femmes a dépassé la ligne rouge spécialement en Australie, Israël, sud Afrique, le canada et les états unis d’Amériques, on avance un chiffre de 70 % des crimes contres les femmes sont commis par leurs maries ,cependant en grande Bretagne , un demi million de femmes connaissent des actes de violences chaque année. Malgré le reg ressèment du taux de la violence contre la femme en Algérie, grâce aux efforts des services de sécurités, la femme continue toujours a payé le prix et parfois il est élevé car des fois ces actes de violence connaissent une fin dramatique. D’après les rapports des services de sécurités du premier semestre de l’année 2006, 3865 affaires de violence contre les femmes été enregistrés, ces affaires sont désignés comme suit : 2497 d’agression physique, 151 affaires d’harcèlement sexuelle, 124 affaires de d’agression et d’harcèlement sexuelle, 16 affaire de meurtre prémédité. On compte plus de 3000 personnes qui ont participés a ces crimes, les époux, les pères et les frères sont à tète de la liste. Il faut bien soulignés que le nombre des femmes qui étaient victimes de violence a bien chuté par rapport a l’année 2005 alors que l’ordre était de 7419 cas de violence repartis comme suit : 5179 agression physique, 34 meurtre prémédité, 1753 cas de mal traitement et 176 d’harcèlement sexuelle. Le quotidien Ennahar nous partage chaque jour un nombre important de cas de violence commis contre la femme, cette réalité nous amène a la conclusion suivante : la société algérienne est souffrante et elle est en danger.

الكلمات المفتاحية

المعالجة الصحفية- العنف ضد المرأة