Insaniyat
Volume 9, Numéro 30, Pages 159-173

Du Texte Autobiographique Au Texte Romanesque Dans « Le Fils Du Pauvre » De Mouloud Feraoun

Auteurs : Belkacem Dalila .

Résumé

La mention d’un genre induit un type de lecture spécifique. Cependant, Le Fils du pauvre de Mouloud Feraoun ne se montre pas conforme à l’attente de son destinataire car il présente une ambiguïté générique. Tantôt roman, tantôt autobiographie et tantôt biographie. L’écrivain a investi son existence et a puisé dans sa vie pour composer sa première œuvre littéraire. La distance temporelle qui sépare le déroulement des faits de leur narration crée un éloignement de la réalité et un rapprochement de la fiction. La transgression générique marque donc Le Fils du pauvre où se mêle la fiction à la réalité parce que le moi civil s’efface laissant place au moi biographique. Par l’amalgame genrologique qu’il offre à lire et par le décryptage qu’il impose au lecteur, Feraoun bouleverse la formule du critère générique qui dicte un type de réception. Le Fils du pauvre présente une complexité –ambiguïté- ; il se retrouve, ainsi, à la base de la problématique de l’écriture autobiographique dans la littérature maghrébine d’expression française.

Mots clés

Autobiographie ; biographie ; roman ; Mouloud Feraoun ; littérature maghrébine ; genre littéraire ; transgression générique ; vraisemblance.