Insaniyat
Volume 9, Numéro 30, Pages 61-76

La Guerre D’algérie Dans Les Archives Photographiques De L’agence France-presse – Trois Séquences – Trois Figures Des Algériens : L’année 1955 Et Les « Rebelles », Mai 1958 Et Les Anciens Combattants, Décembre 1960 Et Les Algériens

Auteurs : Bakhtadze Eléonore .

Résumé

L’essentiel du corpus de la guerre d’Algérie dans les archives photographiques de l’AFP est répertorié dans six boîtes d’archives d’où le mot « guerre » est pratiquement absent. Sa quantification met en évidence la faible proportion de la couverture du conflit par rapport à la production totale sur la période des « événements ». Un examen attentif de la « visibilité » des Algériens à travers ce corpus a permis de dégager trois grandes catégories : les « hors-la-loi » : stéréotype colonial et terme « officiel » utilisé dans les dépêches de 1955 ; les « colonisés » : catégorie qui se révèle infiniment complexe à l’analyse ; enfin, les Algériens en tant que citoyens d’une nation émergeante. La réflexion sur ces trois catégories s’appuie sur le décryptage de trois photographies correspondant à trois séquences où les Algériens paraissent en tant qu’acteurs plutôt qu’en tant que victimes dans les archives de l’AFP. La photo-souvenir « détournée » des « trois jeunes guérilleros » incarne l’année 1955, année de l’entrée en guerre. La photo « de presse » d’un ancien combattant participant aux illusoires fraternisations franco-musulmanes de mai 1958 évoque cette séquence très importante qui semble s’extraire d’une longue période où les Algériens apparaissent à l’image essentiellement comme « suspects » (malmenés, humiliés, blessés, morts…). Enfin, la photographie « instantanée » des « jeunes manifestants musulmans » de décembre 1960, représente le surgissement – l’avènement - de la figure de l’Algérien en tant que citoyen débarrassé des marqueurs vestimentaires exotiques fondamentaux dans les deux premières représentations.

Mots clés

Guerre d’Algérie ; colonisation ; rebelle ; ancien combattant ; manifestant.