Annales de l'Institut national agronomique El Harrach
Volume 19, Numéro 1, Pages 144-156

Evaluation De Certains Parametres De La Lipemie Lors De La Prise De Differents Regimes Lipidiques Chez Des Etudiants Volontaires

Auteurs : Niyongabo A. . Bellal M.m. . Youyou A. . Ammouche A. . Descomps B. . Leger C. .

Résumé

Comme les autres huiles et matières grasses comestibles, l’huile de palme est facilement absorbée, digérée et utilisée pour le soutien d’une croissance saine (3). Un régime à base d’huile de palme diminue les niveaux du cholestérol-LDL chez les animaux expérimentaux (5) associée aux huiles de poisson, riches en acides gras poly-insaturés de la famille n-3, elles modifient les lipides plasmatiques ce qui se traduit particulièrement par une diminution des triglycérides. L’étude a été réalisée sur 60 personnes de sexe masculin, en bonne santé et normolipidémiques avec une moyenne d’âge de 21±2 ans et d’un poids moyen de 68±3 kg. Ces sujets ont été répartis en six groupes de 10 et soumis à différents régimes alimentaires expérimentaux pendant une période de trois mois. Selon nos résultats obtenus, l’huile de palme vierge, riche en tocotriénols (représentant 70 % de la vitamine E) (25-17) seule ou associée à l’huile de poisson plaide en faveur d’un potentiel antiathéroscléreux chez l’homme. L’insaponifiable de l’huile de palme vierge, les tocophérols et les tocotriénols, sont des anti-oxydants naturels. Ils agissent comme des nécrophages endommageant les radicaux d’oxygène libres qui jouent un rôle important dans le vieillissement cellulaire, l’athérosclérose et le cancer (28-34). De même, ces expériences réalisées chez les jeunes volontaires alimentés avec un régime enrichi en huile de palme vierge ont montré une tendance à la réduction de la cholestérolémie. Nos résultats montrent aussi que les acides gras de la série n-3 semblent dotés de puissants effets biologiques spécifiques qui pourraient en faire d’influents modulateurs du risque vasculaire. Les régimes riches en tocotriénols, seuls, ou encore mieux quand ils sont supplémentés avec les acides gras de la famille n-3; l’acide eicosapentaénoique (20 :5, n-3) et l’acide docosahexaénoique (22:6, n-3), (huile de poisson) bloquent la synthèse du cholestérol et augmentent l’apolipoprotéine A1. Cet effet anti-thrombique bénéfique peut être associé à une modulation favorable des deux hormones locales, la prostacycline et la thromboxane (18).

Mots clés

Huile de palme, Tocotriénols, Tocophérols, Huile de poisson, Athérosclérose, Cholesterol-HDL, Cholesterol-LDL, Triglycerides, Apolipoproteines Apo A1, ApoB.