Bulletin du Service Géologique de l'Algérie
Volume 14, Numéro 2, Pages 139-148

Nouveaux éléments En Faveur D Un âge Protérozoïque Des Conglomérats De Ben Tadjine (monts D’ougarta, Algérie)

Auteurs : Bouima Tayeb . Mekkaoul Abderrahmane .

Résumé

Des observations récentes effectuées sur les affleurements des conglomérats de Djebel Ben Tadjine ont montré des éléments qui permettent d 'envisager un âge plus ancien que le Cambrien pour cette formation. Ces conglomérats se présentent comme une série monoclinale de direction N160° et de pendage général de 20°à 50° vers l ENE (N70°), compliquée par des ondulations longitudinales et transversales. Ils sont surmontés en discordance angulaire par la couverture paléozoïque plissée durant l orogenèse hercynienne selon les directions N140° (ougartienne) et N105°. Cette discordance est analogue à celle de la même couverture sur la série protérozoïque de la Sebkha El Melah et sur la Série Pourprée au NW du bouclier Targui. Des galets de gneiss observés dans les conglomérats sont dispersés de façon aléatoire dans les séquences grano-classées des conglomérats de Ben Tadjine, au même titre que les galets de granite reconnus auparavant. Ceci confirme une alimentation à partir d un vieux socle et un transport glaciaire. Le dépôt des conglomérats est : - contemporain de la glaciation néoprotérozoïque supérieur, bien connu de la Mauritanie à l’ Ahnet; - antérieur à l’évènement majeur d’érosion antécouverture paléozoïque dans l’Ougarta; - postérieur à la couverture quartzitique protérozoïque de la bordure nord du craton ouest africain. Ces considérations nous permettent d’envisager les conglomérats de Ben Tadjine comme molasses basales tardi-panafricaines déposées pendant le Néoprotérozoïque et plissées au cours du Panafricain tardif.

Mots clés

Algérie- Ougarta - Conglomérats-Transport glaciaire - Ben Tadjine- PanafricainNéoprotérozoïque