Le Journal de l'Eau et de l'Environnement
Volume 3, Numéro 4, Pages 45-48

Analyse Du Mecanisme De L’affaissement Des Sols Loessiques Non Sature Lors De L’humidification Progressive

Auteurs : Oularbi A .

Résumé

RESUME Le lœss est un sol fin, souvent présent dans l’état non saturé. Lors d’une humidification progressive sous chargement due à des infiltrations d’eau, il peut se tasser fortement et entraîner des dommages aux fondations. On interprète ce phénomène de tassement ou d’affaissement par les diminutions de la résistance de cisaillement Δτ due à des variations d’indice des vides Δe et de la teneur en eau Δ ω.La communication présente des résultats de la quantification des variations de la résistance de cisaillement Δτ, de la cohésion Δc et de l’angle de frottement interne Δφ à partir de l’analyse de la variation volumique en fonction des deux paramètres physiques : indice des vides e et la teneur en eau ω du sol non saturé, sans mesure de la succion Ψ (Ψ caractéristique des sols non saturées).On montre que, la cause majeure de l’effondrement de ce type de sol est l’infiltration d’eau vers les fondations, conséquence, entre autre, d’une chute de la résistance de cisaillement τ.C’est pourquoi un traitement préventif de fondation sur des sols loessiques avant la construction d’édifices est absolument recommandé, accompagné de mesures adéquates permettant d’éviter des infiltrations d’eau vers la fondation d’ouvrage.

Mots clés

Loess, indice des vides, teneur en eau, résistance de cisaillement, succion, non saturation, cohésion, angle de frottement.