Le Journal de l'Eau et de l'Environnement
Volume 3, Numéro 4, Pages 25-41

Simulation Du Phenomene D’absorption Infrarouge Avec Codage Spectral : Application A La Detection Du Gaz Methane Ch4.

Auteurs : Latrous M . Abdelkader S .

Résumé

RESUME Nous avons simulé un capteur de méthane à fibres optiques, par absorption infrarouge. La technique employée est celle du codage spectral [1]. Elle est basée sur la corrélation entre les spectres, d’absorption du gaz et de transmission d’un étalon de Fabry-Pérot. L’étude a montré l’efficacité du codage spectral par rapport à la technique de détection par absorption infrarouge directe [2]. Le détecteur à fibres optiques par codage spectral est caractérisé par une bonne sélectivité, puisqu’il exploite le spectre d’absorption du gaz CH4 [2 ] qui représente une signature de celui-ci. En effet, une modélisation adéquate des spectres mis en jeu, tout en opérant sur une bande spectrale bien choisie, a permis de faire l’étude de caractérisation du capteur, en l’occurrence, définir les caractéristiques du Fabry-Pérot, d’obtenir un étalonnage du capteur et de préciser sa portée. D’autre part ce détecteur a l’avantage, grâce aux F.O.[3,4,5,6,7,8], d’atteindre des sites pouvant être situés à plusieurs dizaines de kilomètres, compte tenu du rapport signal sur bruit, et ce à travers des chemins difficiles d’accès, tout en restant insensible aux perturbations extérieures, telles que l’influence des champs électromagnétiques. On a pu déceler une pression partielle de 0.3 % dans une atmosphère d’air, au sein d’une cellule de gaz de 50 cm de long, éclairée par le corps noir, le récepteur utilisé étant une photodiode au germanium. Mots clés :

Mots clés

Fibre optique- Absorption infrarouge- Capteur de gaz- CH4- Photodétecteur- Spectre - Raie