Le Journal de l'Eau et de l'Environnement
Volume 8, Numéro 15, Pages 42-56

Traitement Des Eaux Usees Par La Technique D'assainissement Autonome Pour La Preservation Des Ressources En Eau Du Sud Algerien Waste Water Treatment By Autonomous Cleaning-up For The Preservation Of Water Resources In The Algerian Sahara

Auteurs : Bessenasse Mohamed .

Résumé

RESUME En absence de réseau collectif, les eaux usées d'habitations sont collectées dans des fosses individuelles destinées à être vidangées régulièrement. Ces fosses n'étant pas étanches, l'eau s'infiltre directement dans le sol par le radier et pollue ainsi la nappe. Cette situation représente un danger permanent de contamination par les bactéries à transmission hydrique MTH. Le but de l'expérimentation est de promouvoir les techniques d'assainissement autonome pour l'épuration des eaux usées domestiques. Le site de Ain Louissig au sud de la wilaya de Ghardaïa a été retenu en 1994 pour une première expérimentation en Algérie, jusqu'à nos jours aucune autre réalisation de grande importance n'est venue s'ajouter. La filière expérimentale d'assainissement se compose de deux fosses septiques en série suivie d'un filtre à sable vertical drainé. Ce dernier est conçu de manière à utiliser en alternance deux surfaces filtrantes. Le site expérimental est situé dans un lotissement à 70 Km de Ghardaïa au sud Algérien. Le nombre de logements raccordés au site expérimental est de 30 de type F4. Chaque famille est composée de 04 à 06 enfants et de 02 adultes. L'expérimentation répond aux besoins d'un lotissement semi – collectif. Après pratiquement dix ans de fonctionnement de cette filière, ses performances et ses défaillances incitent – elles à la vulgarisation de ce système ? Ce que nous tenterons d'expliciter avec l'exemple de Ain –Louissig dans cet article. Pour ce qui concerne l'Algérie, les éléments d'une crise environnementale sont perceptibles, que ce soit au nord ou bien au sud. Il est temps donc d'envisager de nouvelles stratégies de planification, de préservation et de gestion des ressources en eau et enfin la protection de l'environnement, l'ensemble représente la base du développement durable pour un pays en voie de développement. ABSTRACT : In the absence of sanitation networks, wastewater originating from dwellings located in rural areas are, in the best case, generally collected in individual septic tanks that are to be periodically emptied. These tanks present quite very often leakages that pollute the riparian aquifers occurring in the region. This constitutes a permanent contamination danger as it allows waterborne bacteria and thus waterborne diseases to develop.The main objective of the work presented here is to promote autonomous sanitation techniques leading to efficient purification of domestic wastewater that are released into the environment. Ain-Louissig is a village that is located 70 km south of Ghardaïa county (central Algerian Sahara). It has been selected in 1994 as the first pilot study site for such an experimentation in Algeria. Since then, no additional work worth to be noted has been performed elsewhere. The experiment consisted of two seriate septic tanks followed by a vertically drained sand filter. The latter is conceived in such a way to alternatively use two filtrating bodies. The network consisted of connecting 30 four-room dwellings to the experimental purification system. Each family leaving in that area is generally composed of four to six children in addition to the two parents. The experimentation was designed in the form of a semi-collective housing estate. After nearly a decade of operation, one has reached the point to know whether the progress achieved in terms of advantages and disadvantages of the investigated autonomous sanitation process should incite or not the local authorities to proceed with its generalisation for the whole region. This is what is meant to explain in more details in the course of this paper.

Mots clés

fosse septique, rejet, épuration, filtre, DBO, pollution. Septic tanks, rejects, purification, filter, BOD, pollution.