Le Journal de l'Eau et de l'Environnement
Volume 8, Numéro 15, Pages 28-42

Evolution Spatiale De L’envasement Du Lac Oubeira Impose Par L’erosion (extreme Ne Algerien) Space Evolution Of The Silting Of Oubeira Lake Imposed By Erosion (extreme Ne Algerian)

Auteurs : Alayat H . Kherici N . Lamouroux C .

Résumé

RESUME Le lac endoréique Oubeira, vaste plan d’eau situé au NE algérien (36°51’N-8°23’E), à une altitude de 23 m, est soumis à des contraintes naturelle et anthropique sévères, pendant la saison sèche qui débute généralement en Avril et s’achève en Octobre. Sa configuration géométrique et son exposition aux vents font que les eaux du lac sont bien brassées sur toute la colonne d’eau. Les premiers résultats qui couvrent tout le plan d’eau, peu profond, montrent la minéralisation moyenne des eaux tempérées chaudes, qui libèrent du CO2 dans l’atmosphère, un pH alcalin, supérieur à 8, lié à l’évaporation intense et à l’activité biologique, notamment la photosynthèse et à la précipitation de calcite. Les mesures physico-chimiques se sont révélées d’un apport considérable pour identifier l’individualisation de deux masses d’eau distinctes, l’une à l’Est et l’autre à l’ouest et l’absence de couches limnologiques. Les conditions du milieu font que les particules organiques sont dégradées dans la colonne d’eau. La conservation de débris organiques dans le milieu réducteur représenté par la vase est très réduite. De forme presque circulaire, le lac Oubeira a un fond plat, recouvert généralement de vases grisâtres, en raison de la présence de fer réduit, d’une épaisseur n’excédent pas les 2 m. L’épaisseur de la lame d’eau, en fin de saison sèche ne dépasse guère les 1.50 m et la profondeur maximale, entre la surface du lac et le substratum dure est de l’ordre de 3.50 m, en période de sécheresse. ABSTRACT : The endoreic lake Oubeira, vast lake located in Algeria (36°51' N-8°23' E), at an altitude of 23 m, is subject to severe natural and anthropic constraints during the dry season, which generally begins in April and is completed in October. Due to its geometrical configuration and wind exposure, the water of the lake is well brewed within the entire water column. The first results, covering all the shallow water level, show the average mineralisation of hot moderate water, which releases CO2 in the atmosphere, an alkaline pH, higher than 8, related to intense evaporation and biological activity, in particular photosynthesis and calcite precipitation. Physicochemical measurements brought a considerable contribution to identify the individualization of two distinct water masses, one in the East and the other in the West, and the absence of limnologic layers. The conditions of the environment make organic particles degraded in the water column. Conservation of organic remains in the reducing environment, represented by the mud, is much reduced. Almost circular, the lake Oubeira has a flat bottom, generally covered with greyish mud, because of the presence of reduced iron, less than 2 m thick. The thickness of the water blade hardly exceeds 1.50 m at the end of the dry season and the maximum depth, between the surface of the lake and the substratum is about 3.50 m, in period of dryness.

Mots clés

Lac, transects, bathymétrie Lake, transect, bathymetry