Le Journal de l'Eau et de l'Environnement
Volume 10, Numéro 19, Pages 76-89

Impact Des Pluies Extremes Sur La Genese Et L’amplification Des Glissements De Terrain Dans Le Nord De La Tunisie Impact Of Extreme Rainfall On The Genesis And Amplification Of Landslides In Northern Tunisia

Auteurs : Mathlouthi Majid . Ghali Abdessalem . Lebdi Fethi .

Résumé

RESUME : Les mouvements de terrain constituent un risque naturel réel dans le Nord de la Tunisie et forment un des principaux facteurs d’érosion des sols. Dans cette région à climat méditerranéen, chacune des grandes unités morpho-structurales risque d’être atteinte par ces types de mouvements, à des degrés divers, sous l’influence des pentes, des faciès tendres, de l’héritage morphologique et détritique, du couvert végétal et des précipitations. Certes des facteurs socio-économiques favorisent l’érosion hydrique et par conséquent les glissements de terrain. Il s’agit du surpâturage, de la non-adaptation des pratiques agricoles, du morcellement des terres agricoles et de la réduction du couvert végétal. Ce dernier est dû aux actions de coupe anarchique et de destruction des forêts et prairies en vue de l’extension urbaine et agricole. Cet article étudie l’impact conjugué des pluies extrêmes de 2005 sur le déclenchement et l’amplification des glissements de terrain qui se sont produits dans la région de Bizerte au Nord de la Tunisie. Le volume et l’intensité des précipitations participent beaucoup au déclenchement de la solifluxion et des glissements de terrain. Cet événement inattendu mais naturel est certainement la conséquence d’une ou de plusieurs causes isolées ou combinées. Les champs de culture dans la zone étudiée étaient détruits par la déformation des terrains atteints par les glissements. Pour traiter et prévenir des glissements de terrain, l’eau, en tant que premier facteur induisant le glissement de terrain par ses effets de saturation, doit être toujours évacuée par creusement de rigoles orientées selon les tracés les plus courts et suivant les plus grandes pentes. ABSTRACT: Landslides are a natural real risk in Northern Tunisia and are a major contributor to soil erosion. In this region with a Mediterranean climate, each of the major morpho-structural units may be affected by these types of movements, in varying degrees, under the influence of slope, soft facies, detritic and morphological inheritance, vegetation, and precipitation. Certainly those socio-economic factors such as overgrazing, unadaptation of agricultural practices, fragmentation of agricultural lands and reduction of vegetation promote water erosion and consequently landslides. This happens through the actions of uncontrolled cutting and destruction of forests and grasslands for the expansion of urban and farming areas. This article examines the combined impact of extreme rainfall from 2005 to the outbreak and amplification of the landslides that occurred in the region of Bizerte northern Tunisia. The volume and intensity of precipitation are very involved in the initiation of solifluxion and landslides. Among others, this event is certainly unexpected but natural consequence of one or several isolated or combined causes. Crop fields in the study area were destroyed by the deformation of the land affected by the landslides. To treat and prevent landslides, water being the main factor inducing the landslide by its saturation effects should still be evacuated by digging drains oriented along the shortest tracks and according to the greatest slopes.

Mots clés

érosion, causes combinées, facteurs socio-économiques, glissement de terrain, pluies extrêmes. erosion, combined causes, socio-economic factors, landslide, extreme rainfall.