Le Journal de l'Eau et de l'Environnement
Volume 10, Numéro 19, Pages 42-55

Etude D’impact Des Changements Climatiques Sur Les Ressources Hydriques Du Bassin Versant De L’ouergha (rif – Maroc) Impact Of Climate Change On Water Resources Of The Ouergha Watershed (rif, Morocco)

Auteurs : Boukrim Siham . Sadkaoui Nezha . Lahrach Abderrahim . Chaouni Abdelali .

Résumé

RESUME : Le bassin versant de l’Ouergha étendu sur 7300 km² sur le versant Sud rifain est la région la plus pluvieuse du Maroc. Cependant, l’imperméabilité de ses terrains formés essentiellement de marnes Crétacé empêche le développement des ressources en eau souterraines. Pourtant, ses eaux de surface sont vulnérables à plusieurs contraintes naturelles et anthropiques. L’étude d’impact des changements climatiques met en évidence un réchauffement annuel de 0,15 °C et un déficit pluviométrique annuel d’environ 4 mm observé de 1982/83 à 2007/08 qui forme la période hydrologiquement la plus sèche qu’a connu le bassin de l’Ouergha. La comparaison entre les deux périodes : 1957/58-1970/71 et 1970/71-2007/08 montre une diminution des débits des oueds suivant la baisse des pluies. La réduction de ces débits a entraîné des déficits hydrologiques considérables oscillant d’une station à l’autre de 40,8% à 49,5%. Le rapport entre la lame d’eau tombée et celle ruisselée montre un déficit d’écoulement de 368 mm. Le coefficient de ruissellement de 49,4% indique que 50% de la pluie n’a pas ruisselé mais est surement évaporée et évapotranspirée puisqu’elle ne peut pas s’infiltrer. Cette situation critique que subissent les ressources en eau du bassin versant de l’Ouergha, exige une bonne gestion pour minimiser la pénurie surtout avec l’accentuation de la sécheresse météorologique. ABSTRACT: The Ouergha watershed covers an area of 7300 km² at the Southern side of Rif Mountains. It is the rainiest area of Morocco. The impermeability of its land formed mainly of Cretaceous marls prevents it from having valuable groundwater resources. However, the water surface of this basin is vulnerable regarding several natural hazards and anthropogenic activities. The study focuses on the impact of climate change highlighted by a warming of 0.15 °C/year and a rainfall deficit of about 4 mm/year, observed since 1982 to 2008; period characterized by the driest years in the Ouergha watershed. The comparison between the two periods: 1957/58-1982/83 and 1982/83-2007/08 shows that the decrease in stream flow follows the same direction than the changes in rainfall. These water flows gauged at the Ouergha stations show a considerable increase of the hydrological deficits ranging from 40.8% to 49.5% from one station to another. The relationship between rainfall and water runoff shows a flow deficit of 368 mm. The runoff coefficient of 49.4% indicates that nearly 50% of this water does not flow but must be mainly evaporated and evapotranspired since it cannot penetrate underground. This critical situation of the water resources in the Ouergha watershed requires good management to minimize shortages especially with the increasing of meteorological drought.

Mots clés

Changements climatiques, eau, rupture, bassin de l’Ouergha, Rif, Maroc. Climate Change, Water, Ouergha watershed, Rif, Morocco_