Insaniyat
Volume 19, Numéro 67, Pages 9-31

Eléments Pour Une étude Des Entrepreneurs Culturels Et Des Expériences Théâtrales En Régime Colonial En Algérie : 1950-19629

Auteurs : Miliani Hadj .

Résumé

L’activité théâtrale en Algérie, après la seconde guerre mondiale, est marquée, d’une manière concomitante, par le développement de deux mouvements de diffusion et de sensibilisation à l’art théâtral. D’une part, c’est l’émergence d’une nouvelle génération d’artistes qui redynamise le théâtre dit arabe et s’implique de plus en plus dans la mobilisation nationaliste. D’autre part, une diversification de la pratique théâtrale se manifeste dans les milieux de l’éducation populaire français en Algérie avec une optique marquée par les principes du théâtre populaire. Ces deux courants entretiendront des échanges à travers la formation, le montage de pièces théâtrales communes et les choix de répertoires tout en marquant leurs différenciations autant esthétiques qu’idéologiques. Le contexte politique de la période accentue la portée des enjeux culturels, motive parfois certains choix esthétiques et marque souvent les limites des utopies consensuelles.

Mots clés

théâtre populaire; MTLD; Cordreaux; Errazi; Mustapha Kateb; Baïlac; Hermantier