Recherche Agronomique
Volume 16, Numéro 26, Pages 59-75

Le Paradoxe De La Compétitivité De L’industrie Minotière Algérienne… Des Avantages Comparatifs Controversés

Auteurs : Izri F. .

Résumé

Cet article a pour objet, l’évaluation de la compétitivité de l’industrie minotière algérienne. Bien plus que l’appréhension des niveaux de performances sectorielles internes, il est question ici d’apprécier les conséquences de la libéralisation du marché domestique sur la compétitivité de cette industrie, largement protégée et considérée comme stratégique de par le poids du produit « farine » dans le modèle de consommation national. A partir des années 1990, l’industrie minotière essentiellement publique, connait l’émergence et le développement du secteur privé. Comme conséquencedirecte, l’offre en farines a dépassé largement la demande nationale, mais continue cependant d’être caractérisée par une activité de traitement de matière première essentiellement importée. L’industrie minotière Algérienne est-elle compétitive, pour le segment des farines ? Serait-elle capable de préserver et de développer son potentiel compétitif dans un marché ouvert à la concurrence étrangère? Pour répondre à ces questions, l’article expose un modèle très simple d’analyse, qui permet de présenter les fondements théoriques du concept de compétitivité, et de déterminer au delà des avantages comparatifs dont dispose l’industrie nationale, l’écart de compétitivité par rapport aux industries de certains pays de l’Europe et du Maghreb.

Mots clés

compétitivité, minoteries, avantages comparatifs, industrie minotière.