Multilinguales
Volume 5, Numéro 1, Pages 198-212

Don Fernand De Tolede De Mme D’aulnoy : Un Récit De Voyage Au Romanesque Baroque

Auteurs : Thirard Marie-agnès .

Résumé

Mme D’Aulnoy est surtout connue pour ses contes de fées. Elle publia en effet en 1697 et 1698, à la même époque que Charles Perrault, deux recueils de ces récits féeriques très à la mode en cette fin du XVIIème siècle et destinés à un public d’adultes lettrés et cultivés, les Mondains, vivant dans l’orbite de la cour. Mais cette écrivaine est aussi célèbre parmi ses contemporains pour ses romans et ses récits de voyages. Elle publia, entre autres, en 1690 un roman qui fut le best-seller du Grand Siècle, à savoir L’Histoire d’Hypolite, comte de Douglas. Elle écrivit aussi en 1691 la Relation du voyage d’Espagne, une œuvre qui eut un grand succès et qui influença pour longtemps la vision que les Français avaient de ce pays. Mais ce que l’on sait moins, c’est que dès le premier recueil de contes, Mme D’Aulnoy utilise deux récits-cadres, qui sont des nouvelles espagnoles dans lesquelles les contes viennent s’enchâsser avec des effets de tiroirs et de miroirs sur le plan des techniques d’écriture. Il s’agit de Don Ponce de Léon et de Don Fernand de Tolède. Or Don Fernand de Tolède est bien un récit de voyage, voyage qui se déroule en Andalousie et autour de la Méditerranée. Après avoir évoqué le lien entre la biographie de Mme d’Aulnoy et la Relation du voyage d’Espagne, cet article s’efforce de redonner sa juste place dans la littérature à Don Fernand de Tolède en cernant les rapports entre récit de voyage, contes de fées et roman baroque ou précieux, pour conclure à un phénomène d’osmose entre ces genres littéraires et à une forme d’écriture de subversion !

Mots clés

Littérature française XVIIème siècle, récit de voyage, préciosité, baroque, contes de fées.