Didactiques
Volume 6, Numéro 1, Pages 251-270

L’expression Euphémique De La Violence Dans Si Diable Veut

Auteurs : Slimani Eljamhouria . Salamani Mourad .

Résumé

Dans Si diable veut s’entend le non-dit d’une culture qui dit « si Dieu veut ». Cet article se propose de démontrer, à travers la lecture d’un ensemble de faits culturels repris dans le texte, comment l’auteur procède à l’unification symbolique de deux visions opposées du même contexte algérien, l’une orale et profane, l’autre écrite et religieuse. Par les facteurs communs et immanents à leurs structures internes, ces deux visions ont eu pour conséquence d’enliser le dit contexte dans une violence meurtrière. Dib procède ensuite à l’opposition de l’unité locale résultant de ces deux visions à la culture universelle symbolisée par une pratique artistique unificatrice des cultures qu’est la musique, reprise comme une forme créative évacuatrice de violence. L’euphémisme culturel s’agence ainsi en une catharsis qui tente de pallier l’incompatibilité d’une pensée idéologico-tribale aberrante caractérisée par la violence et l’intolérance.

Mots clés

violence- terrorisme –euphémisme- Si diable veut- Dib