نفسانيات و أنام
Volume 1, Numéro 1, Pages 77-83

Souffrance Psychique En Algérie: Psychothérapie Ou Thérapie Religieuse, Quel Choix Faire?

Auteurs : Makhlouf-bentounes Sadjia .

Résumé

Le culte des saints, ainsi que l'exorcisme sont des pratiques très répondues dans la société algérienne, où nombreux sont ceux qui cherchent l'aide de guérisseurs spirituels lorsque la médecine n'est pas disponible et/ou est inabordable. Pire encore, le recours à la médecine moderne n’exclut pas forcément le recours à la thérapie religieuse. Ces guérisseurs sont principalement des talebs, appelé aussi «marabouts», ou «hommes de Dieu», ou «raquis»; personnes qui pratiquent la roquia, un rituel utilisé aussi bien pour guérir des maux de tête que pour libérer des esprits maléfiques. La roquia est une pratique très respectée chez énormément d’Algériens, qui ont des croyances traditionnelles liées aux forces surnaturelles: djinns, sorcellerie et mauvais œil. D’ailleurs, il n’est pas rare de voir certains talebs, marabouts, voir même raquis recourir à la magie et à la sorcellerie afin de guérir des âmes possédées par des djinns ou les victimes d'un sort. Cependant ces pratiques ne sont pas liées exclusivement à l’islam, mais plutôt à des représentations qui font référence à des traditions locales ancestrales, puisque nous les retrouvons aussi chez les personnes convertis aux christianismes, tel que nous le verrons à travers l’étude de deux cas.

Mots clés

Souffrance psychique, psychothérapie, thérapie religieuse