Revue des Sciences Humaines & Sociales
Volume 1, Numéro 44, Pages 201-220

Le Système De Santé Algérien Entre Gratuité Des Soins Et Maîtrise Des Dépenses De Santé.

Auteurs : Abbou Youcef . Brahamia Brahim .

Résumé

Dans la plupart des pays, les dépenses de santé continuent de croître plus rapidement que le Produit Intérieur Brut (PIB). Plusieurs instruments de régulation ont été introduits pour limiter la croissance de ces dépenses. Ces modes de régulation peuvent se présenter sous trois formes: maîtrise comptable, maîtrise médicalisée et maîtrise par le marché. La maîtrise dite comptable concerne un contrôle de type budgétaire qui se caractérise par une détermination a priori du budget ou de l'offre de soins via le numerus clausus et à l’aide de la carte sanitaire. Le contrôle comptable des dépenses passe par la responsabilisation des usagers à travers le tarif de référence et le ticket modérateur. La maîtrise dite médicalisée se rapporte à la notion du juste soin: le rapport coûts/avantages et l'efficacité médicale sont les seuls critères considérés valables pour obtenir une baisse des dépenses, en ayant les soins appropriés à moindre coût. S’agissant de la maîtrise par le marché, les défenseurs du libéralisme considèrent que la concurrence est la solution qui permet d’obtenir une utilisation optimale des ressources.

Mots clés

Rationalisation des dépenses, Maîtrise comptable, Maîtrise médicalisée, Maîtrise par le marché, tarif de référence, Ticket modérateur, Sécurité sociale, Système de santé algérien.