SOCLES
Volume 3, Numéro 6, Pages 85-96

Conflit Identitaire Et Réconciliation Dans Origines D’amin Maalouf

Auteurs : Benkazdali Khadidja .

Résumé

Amin Maalouf, écrivain libanais, est un cas significatif d’une littérature de l’exil, fondée sur le métissage et la construction identitaire. Ainsi, dans ce présent article, l’auteur retrace l’épopée d’une famille du Levant et, plus précisément, celle de son grand-père paternel Botros. Cette histoire met en jeu la complexité du Liban où culture et religions s’entremêlent. Les personnages de ce récit cultivent la passion de l’exil, voire du nomadisme où transparaissent l’hybridation et la dislocation de la langue majorée. Ces protagonistes ne se limitent pas aux seules minorités linguistiques ou aux groupes parlant une langue différente de celle de la majorité, mais, ils révèlent à travers Origines leurs appartenances confessionnelles, nationales et culturelles. L’observation de ces processus de minorisation et des stratégies identitaires dans le discours conduit ainsi à envisager la situation linguistique libanaise comme une situation de plurilinguisme où le processus de minorisation résulte de ce contact concurrentiel entre codes linguistiques et pourrait ainsi contribuer à résoudre le conflit identitaire. En effet, les personnages s’inventent une identité bilingue ou plurilingue suivant leurs différents déplacements. Il s’agit surtout d’une quête, d’une approche de la question de l’identité, de sa construction, d’une recherche sur les origines identitaires qui ne peuvent déterminer la vraie personnalité de l’être que par le biais de la réconciliation avec l’autre.

Mots clés

processus de minorisation, stratégies identitaires, situation linguistique libanaise.