Les troubles des interactions précoces chez les nourrissons placés en institution suite à un abandon Etude portant sur douze nourrissons âgés de 6 à 12 mois | ASJP

مجلة تطوير العلوم الاجتماعية
Volume 10, Numéro 1, Pages 251-283

Les Troubles Des Interactions Précoces Chez Les Nourrissons Placés En Institution Suite À Un Abandon Etude Portant Sur Douze Nourrissons Âgés De 6 À 12 Mois

Auteurs : Nini Dounya,

Résumé

Résumé Aujourd’hui, tous les spécialistes qui s’occupent du développement psychologique de l’enfant s’accordent sur le fait que le développement affectif du nourrisson et partant du jeune enfant ne peut être harmonieux s’il y a une carence dans les échanges avec la mère ou tout adulte prenant soin de l’enfant. Les spécialistes de la psychologie de l’enfant et de la psychologie développementale s’accordent tous à considérer aujourd’hui la communication émotionnelle et affective comme essentielle à un développement harmonieux et que les interactions précoces entre le nouveau-né et sa mère sont primordiales pour l'ensemble de la vie psychique de l'enfant. La conception de la relation mère-bébé s'est donc modifiée. Il ne s'agit plus de concevoir la relation sur un mode d'une causalité linéaire ou d'une addition de facteurs maternels et de facteurs liés au nourrisson. Maintenant, on parle de théorie transactionnelle qui s'énonce ainsi : L'environnement (mère ou père) et le nourrisson s'influencent l'un l'autre dans un processus continu de développement et de changement. Actuellement, la relation entre le bébé et son entourage est envisagée comme un ensemble de processus bidirectionnels, où le bébé n'est pas seulement soumis aux influences de cet entourage mais est encore à l'origine de modifications tout à fait considérables de celui-ci. Ainsi de nos jours, on ne parle plus de carence affective mais de troubles ou de pathologies des interactions précoces du nourrisson et de ses partenaires. La prise en considération de ses interactions précoces dans la survenue des pathologies relationnelles chez le nourrisson a poussé les auteurs de la classification française des troubles mentaux de l’enfant et de l’adolescent à accorder une place particulière aux aspects relationnels. L’objectif de cette communication est donc de présenter les résultats d’une étude portant sur douze enfants âgé de six à 12 mois vivant en milieu institutionnel suite à leur abandon par leurs mères biologiques. Nous essayerons de faire ressortir les troubles du développement psychomoteur et émotionnel de ses enfants suite à la privation massive d’interactions précoces à laquelle ils ont été soumis. Pour ce faire nous avons utilisé le test de Brunet Lézine pour évaluer le développement psychomoteur et le test d’évaluation de l’attachement chez le nourrisson de Walter D. Buenning.

Mots clés

troubles des interactions précoces, absencne d'une figure attachement, théorie transactionnelle, test Brunet-Lézine, test d'évaluation de l'attachement de Walter D. Buenning.