Nutrition & Santé
Volume 2, Numéro 1, Pages 17-28

Habitudes Alimentaires Et Mode De Vie Chez Des Enfants Oranais En Milieu Scolaire

Auteurs : Sahnoune Rokia . Mahmoudi Bahia . Ghomari Lamia . Bouchenak Malika .

Résumé

Introduction. Les changements dans les habitudes alimentaires et le mode de vie ont contribué à l’augmentation de la prévalence des maladies liées à l’alimentation dans les pays développés et ceux en voie de développement. Objectifs. Les habitudes alimentaires et le mode de vie ont été évalués chez des enfants scolarisés. Population et méthodes. Des enfants, âgés de 6 à 10 ans, ont été recrutés au niveau de 2 établissements primaires de la ville d’Oran (n=195, F/G=114/81). Le poids et la taille ont été mesurés. Le niveau socioéconomique (NSE), les habitudes alimentaires et l’activité physique ont été évalués à l’aide de questionnaires adaptés. La dépense énergétique journalière (DEJ) est calculée à partir du métabolisme de base et du niveau d’activité physique. L’apport énergétique total (AET) est estimé par la méthode du «rappel des 24h». Résultats. Selon les l’International Obesity Task Force (IOTF), la prévalence de la maigreur est de 11%, et celle du surpoids (obésité incluse) de 13%. Le petit déjeuner est pris quotidiennement par 75% des enfants, et la consommation quotidienne de boissons sucrées est observée chez 37%. L’AET est de 1572, 1777 et 2021 Kcal/j, avec un taux énergétique stocké de +35, +106 et +57 Kcal/j, chez les maigres, les normo-pondéraux et les enfants en surpoids+obèses, respectivement. Conclusion. Les enfants d’âge scolaire ont tendance à développer de mauvaises habitudes alimentaires. Une éducation nutritionnelle associée à la promotion de l’activité physique en milieu scolaire semble nécessaire, dans le but d’améliorer l’état de santé des enfants.

Mots clés

Enfant, Habitudes alimentaires, Apport énergétique, Dépense énergétique