SOCLES
Volume 5, Numéro 10, Pages 101-117

Les Langues Dans La Ville De Nouméa : Sociolinguistique Urbaine Et Interdisciplinarité Pour Une Recherche à Visée Sociale En Contexte Postcolonial

Auteurs : Fillol Véronique . Colombel-teuira Claire . Geneix Rabault Stéphanie . Vandeputte Leslie .

Résumé

Cette contribution collective en hommage à Thierry Bulot présente quelques résultats d’un programme de recherche sociolinguistique intitulé Les langues dans la ville. Pratiques plurilingues et artistiques à Nouméa, programme financé par la DGLFLF et le CNEP. L’article souhaite montrer que Nouméa - ville créée par et pour la colonisation - devient peu à peu une ville « océanienne ». Une synthèse des analyses sociolinguistiques et glottopolitiques souligne qu’en contexte urbain les langues (kanak, océaniennes, et autres langues de la Région Asie-Pacifique) résistent difficilement à l’hégémonie du français. Une ouverture du champ de recherche et d’investigation à l’ethnomusicologie (notamment) permet de souligner comment – dans ce contexte politique encore sensible - les pratiques artistiques valorisant les plurilinguismes et les identités océaniennes résistent aux normes dominantes et sont essentielles au « vivre ensemble ».

Mots clés

pratiques artistiques, plurilinguismes, contexte postcolonial