Les cahiers du CREAD
Volume 0, Numéro 3, Pages 61-86

Contribution à La Réflexion Sur Le Transfert De Technologie Et Le Développement Technologique En Algérie

Auteurs : Messaoudi A .

Résumé

En Algérie, le problème du transfert de technologie est lié à la problématique du développement auto centré. La disponibilité d'une rente minière a permis d'engager un développement conçu comme une "industrialisation intensive". L'importation massive de technologie lourde est présentée comme un passage obligé pour "acheter du développement". Grâce aux formules de réalisation proposées par l'engineering international ("clé en main", "produit en main"), la stratégie des firmes transnationales de délocalisation de certaines industries a été rendue possible, et l'installation de ces industries dans les espaces périphériques a été engagée. Aux yeux des importateurs, ces formules présentaient la possibilité de lever les difficultés de mise en œuvre de la technologie (réalisation du projet ou/et exploitation de l'unité). En Algérie, même la toute dernière formule proposée et adoptée a fini par désenchanter l'investisseur public. "Les transferts effectués ont été sans apport technologique". Cette situation, perçue par le pouvoir, a donné lieu à des directives demandant aux opérateurs d'exiger de leurs constructeurs, "un réel transfert de technologie".

Mots clés

transfert de technologie,développement,Algérie.